«La France à la traîne dans la digitalisation du diagnostic du cancer» – la tribune de Marie Sockeel

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Tribune libre <p>« La numérisation des lames de prélèvements de tissus et de cellules répond à de nombreux enjeux de l’anatomopathologie : télétravail, partage d’examens entre confrères, réduction du temps du diagnostic, gestion d’un grand volume d’examens… Cette technologie est aujourd’hui adoptée par de nombreux établissements de santé dans le monde, mais il faut accélérer chez nous !&nbsp;<span class="DiagPlWs_error">»</span>, écrit ​Marie Sockeel</p>

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*