La déroute de la gauche : le fruit d’une crise historique et existentielle

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

A gauche, les candidatures à la présidentielle se multiplient mais le total des intentions de vote n’augmente pas. Divisée sur les questions économiques, l’Europe ou la laïcité, la famille progressiste a perdu sa « culture de gouvernement » et n’a pas su élaborer une véritable alternative sociale-écologiste. Explication en quatre points.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*