La défiance à bas bruit

C’est un changement d’atmosphère qui paraît être bien peu de chose en comparaison du tremblement de terre qui a secoué le monde politique. Depuis la dissolution voulue par Emmanuel Macron, un sentiment nouveau s’installe, à bas bruit et s’étend, comme une contamination lente : c’est la défiance. En économie, c’est un des pires contextes qu’on puisse imaginer : pour consommer, investir, embaucher, innover, entreprendre, il faut avoir confiance. Il y a toujours une part d’inconnu –c’est le propre du capitalisme- mais pour que l’économie se déploie, pour que la croissance s’anime, cette part de risque doit être limitée.

Cet article est paru en premier sur lopinion.fr