« La crise sanitaire n’a pas été causée par un manque de souveraineté, mais plutôt par un trop-plein »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Un renforcement des pouvoirs des Etats après la pandémie n’est pas la solution dans un monde toujours plus interdépendant, souligne, dans une tribune pour le « Monde », Vincent Delhomme, du think tank Génération libre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*