La « crazy cat lady », cette femme à chats réfractaire au « réarmement démographique »

Dans « Toi mème », Anne Chirol raconte les archétypes numériques de l’époque. Cette semaine, la « crazy cat lady », femme à chats longtemps reléguée comme « vieille fille », devenue égérie féministe.

Cet article est paru en premier sur lemonde.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*