La Covid-19 attise le «racisme anti-Chinois» mais le rend enfin visible

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Victimes collatérales <p>Depuis le début de l’épidémie, les communautés asiatiques de France, principalement en Ile-de-France, se disent victimes d’un racisme décomplexé. Aucun chiffre officiel n’existe mais les responsables politiques commencent à se saisir de la question</p>

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*