La confiance en la police suppose un contrôle indépendant

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Dans la mesure où l’« instance de contrôle parlementaire », annoncée par Emmanuel Macron, lors du Beauveau de la sécurité, n’examinera pas directement les enquêtes de l’IGPN, cette réforme n’est pas susceptible de rétablir la confiance des citoyens envers cette institution, critiquée pour sa partialité.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*