La Chine et la Russie, sources de conspirations pour QAnon

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Infiltration <p>Selon une étude américaine, les services de Pékin et Moscou sont impliqués dans environ 20 % du total des messages complotistes postés sur Facebook</p>

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*