Khaled Drareni emprisonné : la liberté d’expression condamnée à Alger

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Editorial. La condamnation du journaliste à deux ans de prison illustre l’intention du président algérien, Abdelmadjid Tebboune, de faire taire les partisans du Hirak et de préserver le système tel qu’il est. La France doit en tirer les leçons.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*