Karine Lacombe : «On ne devrait pas revivre la situation que l’on a connue en mars et avril»

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

En cette rentrée, la professeure, cheffe du service des maladies infectieuses à l’hôpital Saint-Antoine à Paris, se montre sereine, tant la prise en charge des malades du Covid s’est améliorée.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*