Jérôme Rivière : « Je n’ai évidemment proféré aucune insulte ou fait de geste de quelque nature que ce soit »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Le site en ligne d’extrême gauche Mediapart a relayé des informations selon lesquelles le parquet de Paris aurait ouvert une enquête pour « tapage nocturne, injures publiques et menaces de mort » après une soirée organisée en décembre par l’eurodéputé RN Jérôme Rivière. Dénoncé par une voisine qui ne semble pas lui vouloir du bien, madame Ouarda Karrai – qui fut membre de la campagne de Ségolène Royale et est apparemment une militante politique active – Jérôme Rivière reconnaît qu’il ait pu faire du bruit, mais dément catégoriquement les insultes et menaces de mort.

Mediapart vous accuse d’avoir organisé une soirée le 13 décembre dernier et d’avoir outrepassé les règles imposées par le confinement. Démentez-vous cette information ?

Non seulement je démens ce mensonge, mais en plus, au regard de la gravité de l’ensemble des accusations inventées, j’ai porté plainte pour dénonciation calomnieuse. En effet, il s’agissait d’un dîner et non d’une soirée. Dîner où nous étions cinq au total et à l’occasion duquel nous nous sommes essentiellement entretenus de différents sujets professionnels. Vers 23h, nous avons terminé cette réunion et mis de la musique. Des participants à ce dîner se sont mis à la fenêtre pour fumer. Mon appartement étant situé dans une cour étroite, je reconnais que le bruit de conversation par une fenêtre ouverte peut avoir été dérangeant. […]

L’article Jérôme Rivière : « Je n’ai évidemment proféré aucune insulte ou fait de geste de quelque nature que ce soit » est apparu en premier sur L'Incorrect.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*