Jeremy Corbyn veut effacer la parenthèse Tony Blair

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Marx is back Le Labour compte sur les hausses d’impôts pour les entreprises et les hauts salaires pour financer des nationalisations et une hausse de 10 % des dépenses publiques. Un programme radical au regard de ces quarante dernières années

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*