« Je suis une victime de la Cancel culture »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Olivier Amiel publie « Les petites souris » aux éditions Les Presses Littéraires. La pilule pour effacer les mauvais souvenirs existe. Êtes-vous prêt à l’avaler ? Dans ce roman, un écrivain est victime d’une campagne de dénigrement par le mouvement « woke » au nom de la « cancel culture ». Extrait 1/2.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*