Je suis candidat aux élections législatives dans ma circonscription du Loir-et-Cher !

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

J’aime la France plus que tout. 

Je veux que la France reste la France, plus que tout.

Depuis mes vingt ans, dans mes succès, dans mes erreurs comme dans mes risques, j’ai gardé au fond de mon cœur et de mon âme, cette idée simple mais si précieuse : transmettre, un jour, à mes enfants, à nos enfants, une patrie plus forte, plus prospère, plus grande que celle que j’avais reçue en héritage.

J’ai compris, avec le temps qui passe, combien cette vocation, cet idéal prendraient du temps, combien le chemin serait semé d’embûches et d’épreuves, combien le but à atteindre nécessiterait de l’endurance, une force intérieure, du courage.

Je me souviens, adolescent, quand ma grand-mère me faisait réciter, avec une certaine patience, dois-je le reconnaître, mes proses latines, un « Gaffiot » à la main, oui, je me souviens d’un poète romain qui disait : « Seul le courage est dieu dans le cœur des guerriers ».  

J’ai failli souvent mais j’ai toujours essayé d’être courageux, de montrer l’exemple, d’être un chef engagé. « La vertu est le courage du bien » dit-on. Je le crois aussi. J’ai essayé d’être un bon professeur pour mes élèves, j’ai essayé d’être un bon chef d’entreprise pour mes salariés et nos clients, j’ai essayé d’être un bon maire pour mes si chers administrés, j’ai essayé d’être un député courageux pour mes compatriotes.

Je crois, tout particulièrement, que le courage se révèle dans les moments douloureux, difficiles, obscures. Oui, c’est dans la tempête que se révèlent les tempéraments et les caractères.

Ce moment

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*