Impôt sur les plus-values de cession de titres : barème ou flat tax ?

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Cet article est paru en premier sur https://www.lesechos.fr/

https://media.lesechos.com/api/v1/images/view/6315c9629945c621c14fb839/640x360/0702244830578-web-tete.jpg

Globalement, l’instauration d’un prélèvement forfaitaire unique (flat tax) de 30 % sur les plus-values de cession de titres permet aux actionnaires de réaliser des économies par rapport au régime précédent. Mais dans certains cas, il reste plus avantageux d’opter pour le barème progressif de l’impôt. Sont particulièrement concernés ceux qui peuvent bénéficier d’un abattement majoré sur l’assiette de taxation.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*