Guillaume Tabard: «La mise à l’épreuve de Gérald Darmanin»

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

CONTRE-POINT – L’erreur du ministre de l’Intérieur est d’avoir mal calibré la rédaction de l’article 24 et d’avoir sous-estimé la force symbolique du débat sur les libertés publiques.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*