Guillaume Tabard: «Autoportrait d’un président amoureux des terres de France»

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

CONTRE-POINT – L’ancien chantre de la «start-up nation» et de l’émancipation individuelle, se fait le procureur navré de la désindustrialisation et le défenseur des services publics disparus. Les thèmes de la future campagne affleurent.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*