«Guerre», «ennemi», «première ligne»… Le vocabulaire d’Emmanuel Macron est-il pertinent face au coronavirus?

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Depuis le début de la crise sanitaire, le chef de l’État a recours à un lexique belliqueux. Jean Pruvost, linguiste, et Florian Silnicki, expert en communication de crise, analysent cette rhétorique.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*