Guadeloupe: le gouvernement envoie Raid et GIGN après une nouvelle nuit de violences

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Les blocages ont repris samedi en Guadeloupe après une nouvelle nuit de pillages et d’incendies lors de laquelle des policiers et gendarmes ont été visés par des tirs, faisant un blessé léger, malgré le couvre-feu imposé face à la dégradation de la mobilisation anti-pass sanitaire.
A l’issue d’une réunion de crise en fin de journée à Paris, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé l’envoi dans l’île d’une cinquantaine de membres des forces d’élite du GIGN et du Raid, tandis que son collègue chargé des Outre-mer, Sébastien Lecornu, annonçait qu’une réunion se tiendrait lundi soir autour du Premier ministre Jean Castex avec les parlementaires et les présidents des assemblées de la Guadeloupe, ainsi que le ministre de la Santé Olivier Véran.
Le président de la région Guadeloupe, Ary Chalus, a pour sa part « appelé à l’apaisement ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*