Grand débat: un “mur de défiance” entre les Français et leurs représentant, estime Philippe

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Le grand débat montre qu’un “mur de défiance” sépare les Français de leurs représentants (élus, fonctionnaires, syndicalistes, journalistes), a estimé mardi Edouard Philippe devant l’Assemblée nationale.
Si les pratiques de la vie politique se sont “considérablement assainies”, cette défiance a prospéré sur des “échecs collectifs” comme le “chômage de masse” et “le blocage de l’ascenseur social” mais aussi des “maladresses et des malentendus. Et j’en prends toute ma part”, a déclaré le Premier ministre dans son discours tirant les leçons du grand débat devant les députés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*