Gilets jaunes : après la violence, la vie a repris au Puy-en-Velay

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Le 1er décembre 2018, des casseurs gilets jaunes avaient mis le feu à la préfecture de Haute-Loire alors que des agents se trouvaient à l’intérieur. Un épisode contestataire très violent dans une petite ville où « tout le monde se connaît ». Les fonctionnaires disent aujourd’hui vouloir passer à autre chose.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*