« Gifler le président, c’est gifler la France » : les éditorialistes dénoncent d’une voix l’agression d’Emmanuel Macron

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Au lendemain de la claque infligée au président par un homme de 28 ans, la presse quotidienne et régionale s’indignait d’un geste perçu comme une offense à la démocratie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*