Georges Tron, condamné il y a trois mois, démissionne de son mandat de maire de Draveil

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

L’ex-secrétaire d’État avait été condamné en appel en février pour viol et agressions sexuelles. Condamné à trois ans de prison ferme, il continuait pourtant jusqu’ici d’exercer sa fonction de maire de Draveil, ce que l’opposition et des associations féministes critiquaient.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*