Frédéric Dabi : « Pour une partie des Français, voter est devenu vain »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Bien que le fait régional s’impose progressivement chez les Français, le directeur général de l’Ifop, Frédéric Dabi, estime que l’abstention sera forte lors du scrutin des 20 et 27 juin prochain, en raison de la crise sanitaire mais aussi du désintérêt croissant des Français pour la politique.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*