François-Xavier Bellamy: «Le danger d’une présidence bavarde»

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

ENTRETIEN – Le député européen ne souhaite pas que le calendrier électoral conduise l’exécutif à instrumentaliser la présidence de l’UE, en la réduisant à un exercice de communication.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*