Fongicides SDHI : «On ne peut se permettre, comme l’Anses, d’attendre la catastrophe»

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Une étude prouvant la toxicité pour l’homme de ces pesticides massivement utilisés sur les cultures a été publiée jeudi. Pour Pierre Rustin, l’un des auteurs, l’agence de sécurité sanitaire aurait déjà dû les interdire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*