Ferrari, à fond sur l'électrique

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Cet article est paru en premier sur https://www.lopinion.fr/

https://beymedias.brightspotcdn.com/9d/27/993935d64bb2b2545cd54c49a736/ferrari-sipa.jpg

Tout change, y compris chez Ferrari, où les modèles électriques et hybrides devraient représenter 80 % des ventes d’ici à 2030, a déclaré jeudi le constructeur de voitures de luxe. Il promet à ses aficionados de produire des modèles « encore plus uniques ». « Nous pensons pouvoir utiliser le moteur électrique pour améliorer les performances de nos voitures », a promis le directeur général de la marque au cheval cabré, Benedetto Vigna, en dévoilant le nouveau plan stratégique tant attendu de la société. Le constructeur italien prévoit de lancer son premier modèle électrique en 2025, et 15 nouveaux modèles entre 2023 et 2026, a confirmé son DG. Les voitures 100 % électriques représenteront 5 % des ventes en 2025 et 40 % en 2030, a déclaré Benedetto Vigna. Les modèles hybrides devraient atteindre 55 % des ventes en 2025, contre 20 % en 2021, avant de retomber à 40 % en 2030. « Tout ce que nous faisons sera toujours axé sur le caractère exclusif de Ferrari », promet le président de la société, John Elkann. « L’ensemble des possibilités offertes par l’électrification et l’électronique nous permettra de fabriquer des voitures encore plus uniques. » Ferrari prévoit d’investir 4,4 milliards d’euros d’ici 2026, dont l’essentiel dans le développement de produits, tout en réalisant un Ebitda (bénéfices de base) de 2,5 à 2,7 milliards d’euros cette année-là. La marque compte développer et construire ses propres moteurs, onduleurs et modules de batterie pour ses modèles électriques sur une nouvelle ligne d’assemblage en Italie. L’exclusivité est à ce prix !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*