Féminicides : «Avec une politique publique un peu volontariste et une forte mobilisation, on fait bouger les lignes»

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Le ministère de la Justice a annoncé mardi que 90 femmes avaient été tuées par leurs conjoints ou ex-conjoints en 2020, un chiffre au plus bas depuis quinze ans. Ernestine Ronai, responsable de l’Observatoire des violences envers les femmes de Seine-Saint-Denis, y voit le résultat d’une prise de conscience, notamment lors du confinement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*