Fariba Adelkhah : une réincarcération « arbitraire » pour Emmanuel Macron

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Condamnee en 2020 pour atteintes a la securite nationale, la chercheuse franco-iranienne etait aux arrets domiciliaires depuis octobre 2020.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*