«Faites entrer l’accusée» – la critique de Bernard Quiriny

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

In folio <p>«Le décor judiciaire et le huis clos des délibérations font songer à des films classiques comme <em>Douze hommes en colère</em> de Sidney Lumet ou <em>Verdict</em> d’André Cayatte»</p>

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*