Facebook chasse les talibans, Twitter laisse la parole aux porte-paroles du régime

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Alors que Facebook a confirmé qu’il continuerait de bannir les talibans de son réseau, les porte-paroles du régime peuvent toujours s’exprimer sur Twitter. Deux visions s’affrontent : celle de l’interdiction des comptes liés à une organisation terroriste et celle de l’intérêt public d’accès à l’information.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*