Extension de l’IVG : défaite législative pour la droite et le centre

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

L’ambiance des débats, qui ont duré près de dix heures, aura été électrique, mais les députés progressistes de tout bord, du Parti communiste à La République en marche, ont finalement obtenu satisfaction. Avec 86 voix pour, 59 voix contre et 7 abstentions, le texte visant à allonger le délai légal de l’IVG a été adopté en première lecture par l’Assemblée nationale. Il est originellement issu d’une proposition de loi portée par Albane Gaillot et le groupe Ecologie, démocratie et solidarité (EDS), constitué récemment par d’anciens députés marcheurs. Ces derniers ont profité d’une niche parlementaire pour pouvoir inscrire le texte à l’ordre du jour législatif, habituellement contrôlé par la majorité. Et ils ont pu compter sur le vote d’une grande partie des députés LREM (48 pour, 10 contre) pour faire voter le texte.

Ce vote est révélateur d’une fracture profonde au sein de la majorité : les parlementaires LREM, coalisés avec l’opposition de gauche, ont forcé la main de l’exécutif, qui n’était pas à l’initiative.…

L’article Extension de l’IVG : défaite législative pour la droite et le centre est apparu en premier sur L'Incorrect.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*