«Esprit, es-tu là?». La critique de Bernard Quiriny

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

In folio « Les amateurs d’histoire et de fantômes, en revanche, savent bien qu’en certains endroits le temps se contracte, que nous y redevenons contemporains du passé »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*