Environnement: passer des paroles aux actes

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Cet article est paru es premier sur https://www.lopinion.fr/

https://beymedias.brightspotcdn.com/30/7f/4cf2d53549dbbdecf74319f4cc1d/p3-recyclage-sipa.jpg

Lancée en juin 2021 à l’initiative de la Fondation de la mer, la communauté « Ocean Approved » fédère déjà une vingtaine de fleurons et quelques puissants clusters de l’économie française. Un succès pour le premier label international qui s’adresse aux entreprises s’engageant à réduire leur impact sur les océans. Tous les membres de cette communauté sont volontaires pour entrer dans cette démarche exigeante et continue de préservation du climat et de la biodiversité, les deux principaux leviers d’action sur les océans. Transparente et mesurable, elle est certifiée par Bureau Veritas qui passe au crible, sur pièce et sur place, leurs intrants, leur modes d’énergie ou encore leurs émissions. Qu’ils soient assureurs, énergéticiens, industriels des loisirs ou encore constructeurs navals, ces acteurs ont un lien avec les mers. Concernés par la loi de 2008, socle juridique de l’obligation de protéger et de réparer l’environnement en cas de faute, ils se savent aussi attendus au tournant sur le champ de la sincérité de leur engagement par une opinion publique qui n’admet plus, de la part des grandes organisations, de distorsion entre leurs discours et leurs actes. Leur engagement témoigne de l’ampleur du mouvement de fond à l’œuvre dans l’économie française.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*