[Entretien # 3] avec Gabrielle Cluzel (Boulevard Voltaire) : « On interdit la production sur notre sol, au nom du climat, de l’environnement… Mais on importe ce que l’on interdit de produire ! »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Tête de liste en Gironde aux élections régionales, pour la liste "Le Mouvement de la Ruralité, Résistons avec Jean LASSALLE

Observateur et acteur de la vie rurale, Yves d’Amécourt est père de famille, vigneron, ancien élu de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine*, porte-parole national du Mouvement de la ruralité (ex-Chasse, pêche, nature et traditions, CPNT). Durant l’été, période propice pour s’intéresser à nos campagnes, il nous donnera son éclairage sur l’actualité paysanne. 

Gabrielle Cluzel : Vous êtes viticulteur, la sécheresse va-t-elle être dévastatrice pour la production de vin, cette année ?

Yves d’Amécourt : En ce moment, il y a deux soucis majeurs : la canicule et la sécheresse. La vigne a un idéal de croissance autour de 25 °C. Quand les températures dépassent 35 °C, la photosynthèse des raisins et des feuilles est complètement chamboulée. Cela affecte le fonctionnement physiologique … Lire la suite

L’article [Entretien # 3] avec Gabrielle Cluzel (Boulevard Voltaire) : « On interdit la production sur notre sol, au nom du climat, de l’environnement… Mais on importe ce que l’on interdit de produire ! » est apparu en premier sur Yves d’Amécourt.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*