En défense du Parquet national financier

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

« Ceux qui réclament la suppression du PNF sont ceux qu’il dérange », explique l’avocat et juriste Thomas Clay, qui dresse un bilan positif de ses sept ans d’activité mais souligne la nécessité de son indépendance du pouvoir et des corporatismes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*