En condamnant « le fléau de l’antisémitisme », Marine Le Pen prend ses distances avec l’histoire du FN

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

La présidente du Rassemblement national a rendu hommage aux juifs déportés lors de la rafle du Vel’d’Hiv en 1942, poursuivant sa stratégie de dédiabolisation.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*