En 2021, 5 000 migrants ont quitté la France contre une aide financière

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Le nombre de « départs volontaires » d’étrangers en situation irrégulière s’est chiffré à 5 000 en 2021, a dévoilé mercredi 12 janvier l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii), cité par Le Figaro. Un chiffre en nette hausse par rapport à 2020 (environ 4 500), mais l’année ayant été marquée la pandémie de Covid-19 et un fort ralentissement des déplacements, la comparaison n’est guère pertinente. Selon le directeur de l’organisme, Didier Leschi, les chiffres de l’année 2021 ont eux aussi été impactés par la crise sanitaire.

Enjeu de la présidentielle

« Pour les départs volontaires, nous étions montés à 8 000 en 2019, mais l’arrêt des transports aériens, les difficultés sanitaires, nous ont ramené aux alentours de 5 000 départs en 2021 », détaille-t-il. En échange de leur retour dans leur pays, ces migrants illégaux ont reçu une somme d’argent d’au moins 1 850 euros par personne et le vol leur a été payé, précise Le Figaro. Pour le directeur de l’Ofii, cela permet de « stabiliser » les migrants dans leur pays d’origine « en leur permettant de développer une activité économique ». Il juge par ailleurs que la politique en matière de départs volontaires « va être un des enjeux » du prochain quinquennat.

La crise sanitaire continue d’avoir un impact sur les reconduites à la frontière, explique Didier Leschi. Les expulsions forcées ont ainsi diminué de moitié entre 2019 (18 906) et 2020 (9 111). A noter qu’en 2020, le ministère de l’Intérieur évoquait 120 000 mesures d’éloignement prononcées. Le nombre de personnes en situation irrégulière en France est impossible à établir avec précision, mais les autorités utilisent le nombre de bénéficiaires de l’Aide médicale d’Etat (AME) pour en donner une idée. Ils étaient 368 890 en septembre 2020.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*