Effroi et colère après la décapitation d'un prof d'histoire, neuf personnes en garde à vue

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Neuf personnes se trouvaient samedi en garde à vue au lendemain de la décapitation dans les Yvelines d’un enseignant qui avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, un “attentat islamiste caractérisé”, selon les mots d’Emmanuel Macron, qui suscite effroi et colère dans tout le pays.
L’assaillant, tué par la police peu de temps après, est un jeune Russe tchétchène de 18 ans, né à Moscou, a confirmé une source judiciaire.
Vendredi vers 17H00, il a décapité un professeur d’histoire-géographie à proximité du collège où il enseignait dans un quartier calme de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), avant d’être tué par des policiers appelés à l’aide à 200 mètres de là.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*