Efficacité Politique : Essai de Positionnement

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

https://adcasescom.files.wordpress.com/2021/05/efficacite-8.jpg

Article écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

L’un des axes qui différencie les candidats aux présidentielles 2022 est la quantité de verticalité de chacune de leurs approches. Ce mot, assez parlant en soi, exprime pourtant diverses choses, selon qu’on se place sur un mode d’efficacité, de travail, de consensus, ou de personnalisation du pouvoir. Il est vrai que les projets politiques doivent trouver un équilibre et un positionnement reconnaissable, en prenant en compte l’ensemble de ces éléments.

Toutefois, la verticalité, ou à l’opposé, la recherche de consensus, restent des « modes de fonctionnement » et non des projets. Communiquer là-dessus serait nombriliste de la part des candidats et sans intérêt pour les électeurs, qui s’intéressent peu à la cuisine interne des partis. Ce qu’il faut, c’est un positionnement montrable.

On peut partir (pour l’exercice) d’un objectif qui rassemble l’ensemble des propositions : la performance de la France. Le terme de performance aura des qualifications différentes en fonction des partis et groupes politiques en présence, mais cela reste une cible à atteindre. Et les électeurs seront sensibles à l’argument s’il est expliqué clairement. Si on évalue chaque parti candidat aux présidentielles à l’aune de cet objectif, quelles bases de positionnement différenciantes peut-on imaginer pour chacun, en évitant les invariants du type « rassembler », « à l’écoute « , « ensemble » etc.. ? La déconstruction de la vie politique ne signifie pas sa destruction, et définir par une forme marketing les acteurs principaux peut être une façon moderne de travailler la politique.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*