Douai : la famille d’une victime de féminicide demande une inspection des services de la justice

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Aurélie Langelin avait déposé plusieurs plaintes contre son conjoint violent. Quelques heures avant sa mort, des policiers alertés par le voisinage ont constaté qu’elle présentait «une trace bleue sous l’œil gauche» mais ne sont pas intervenus.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*