«Diplomaties irrationnelles? (3) Le poids du passé» – la chronique de Frédéric Charillon

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

L’air du large <p>Arrive-t-il qu’une politique étrangère soit déterminée pour exorciser d’anciens démons ou rester fidèle à une ligne, plutôt que saisir la singularité d’un contexte actuel ?</p>

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*