Des néonazis aux soraliens, une extrême droite protéiforme

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Si la Commission des droits de l’homme pointait surtout en 2017 l’émergence d’un antisémitisme islamiste, les groupuscules fascistes sont toujours actifs et ont utilisé le mouvement des gilets jaunes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*