Depuis la Guadeloupe, Mélenchon dénonce la « permanence des volontés esclavagistes »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Jean-Luc Mélenchon a rendu hommage à la résilience et la volonté de « libération » des esclaves et averti de la « permanence des volontés esclavagistes », jeudi à Petit-Canal, un ancien port de la traite négrière en Guadeloupe.
Au lendemain de son meeting au Gosier, le candidat Insoumis à la présidentielle a monté les « marches des esclaves » que leur faisaient emprunter les maîtres esclavagistes pour les amener au marché depuis le port.
Il a ensuite livré un discours d’un quinzaine de minutes devant des partisans locaux et la presse.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*