De un an de sursis à huit ans de prison ferme pour les policiers de la BAC du XVIIIe

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné six agents de le brigade anticriminalité, notamment pour des faits de corruption, de trafic de stupéfiants, de violences et de procédures falsifiées. La peine la plus lourde a été prononcée contre Karim Mameche, dit «Bylka», chef informel de cette bande à la dérive.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*