De quoi je me mêle?

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

La religion musulmane est très, très politisée.


L’islamisme est un danger pour la France. L’islam politique est un problème pour la France. On le savait, bien sûr. Et Chems-eddine Hafiz, le recteur de la Grande mosquée de Paris, vient de fournir une éclatante confirmation de cette évidence.

Il était interviewé par Jean-Pierre Elkabbach, et une question a été posée sur l’élection présidentielle de 2022. Le recteur de la Grande mosquée de Paris a répondu : “je demande aux musulmans de ne pas apporter leur suffrage à un aventurier”.

Jean-Pierre Elkabbach, en rigolant, l’a interpellé : “Vous visez Emmanuel Macron ?” Le recteur a alors été contraint d’être plus précis : “je pense à un essayiste qui tente de profiter de sa notoriété pour s’accaparer la République”. Traduction : aucun musulman ne doit voter pour Eric Zemmour. C’est ainsi que l’islam représenté par Chems-eddine Hafiz entend peser sur les élections présidentielles. L’église catholique a-t-elle donné des consignes de vote à ses fidèles ? Et les protestants ? Et les bouddhistes ? L’islam peut le faire, car il ne sépare pas la religion du politique. L’honnêteté oblige à dire que le grand rabbin de France a déclaré il y a quelques jours : “pas une seule voix juive ne doit se porter sur Eric Zemmour”.

A lire aussi: Enquête: peut-il y avoir un vote musulman pour Zemmour ?

Il se trouve que ce dernier est juif et que donc les propos du grand rabbin relèvent de l’entre-soi. Si Zemmour avait été musulman, on aurait pu éventuellement comprendre la sortie de Chems-eddine Hafiz…

Quelques lignes encore pour compléter la sortie du recteur de la grande mosquée de Paris. Il s’est rendu à Château-Chinon pour s’intéresser à l’école de formation des imams qui se trouve là-bas. A priori rien de plus normal.

A lire ensuite: Les Frères musulmans en Europe: la minorité islamique la plus dangereuse

Mais il y a un hic et il est de taille. Cette école est animée par Amar Lasfar – par ailleurs directeur du lycée musulman Averroès de Lille. Dans cet établissement, on enseigne, entre autres, la haine des Juifs. Deux des professeurs écœurés ont démissionné et révélé “l’enseignement” qui était prodigué au lycée aux médias. Amar Lasfar les a poursuivis en diffamation : il a été débouté. Il y a des moments où l’islam se rapproche de très près de l’islamisme, n’est-ce pas Monsieur Chems-eddine Hafiz ?

Amar Lasfar D.R.

Pour être complet, ajoutons que le patron du lycée Averroès dirige l’UOIF, rebaptisé “musulmans de France”. Cette organisation est une officine des Frères musulmans.

Le recteur de la grande mosquée de Paris a également déclaré que ce qui se passait chez Les Républicains était “ignoble” car on y parle beaucoup de l’immigration et de la délinquance ! Ni l’une ni l’autre ne posent de problème, selon lui ?

L’article De quoi je me mêle? est apparu en premier sur Causeur.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*