De Marseille à Erevan, un militant marqué au front

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Engagé pour la cause arménienne puis exilé dans le pays dans les années 80, Gilbert Minassian est devenu chef militaire lors du conflit contre l’Azerbaïdjan. Ce Français de 64 ans est reparti vendredi dans la région pour combattre comme dans les fables.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*