Déclaration de Philippe: le Sénat s’abrite derrière l’abstention

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Après avoir obtenu la confiance de l’Assemblée, Edouard Philippe a dû se contenter jeudi d’une majorité d’abstentions au Sénat contrôlé par l’opposition de droite, devant lequel il a annoncé pour mi-2020 un “nouvel acte de décentralisation” et s’est expliqué sur le report de la réforme des institutions.
Fait rare – et même une première face à un Sénat contrôlé par l’opposition – le chef du gouvernement a choisi de soumettre sa déclaration de politique générale (DPG) aux voix de la Chambre haute, “dans un moment de bascule de notre vie politique” qui, selon lui, “nous invite à dépasser des clivages anciens”.
Sur 345 votants, 181 sénateurs ont choisi l’abstention, dont la très grande majorité des LR et plus de la moitié des centristes y compris leur président Hervé Marseille.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*