«David Lynch dans le Jura». La critique de Bernard Quiriny

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

In folio « Le fantastique littéraire, d’ordinaire, a partie liée avec les milieux aristocratiques, la noblesse décadente, les oisifs fortunés ; Bailly secoue cette habitude et le marie ici à la France d’en bas »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*