Dans le Finistère, Castex défend mordicus sa “posture de fermeté”

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Que ce soit face à une libraire, un étudiant ou même des “sirènes” mécontentes de ne pas avoir accès à la mer, Jean Castex a défendu pied à pied sa “posture de fermeté” concernant le confinement, vendredi lors d’une visite dans le Finistère.
Dans l’encadrure de sa fenêtre, aménagée comme un passe-plats pour vendre livres et papeterie, Catherine Grandchamp “grogne”. Pas pour elle – sa boutique, Au Parchemin, située face à l’église de Crozon, continue de tourner grâce aux commandes sur internet et par téléphone.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*